mon 9m² à PARIS

billet d'avion pas cher
Alors que toute la tribu du dernier exilé se projette deja dans la capitale, il faut avouer que ce ne sera pas la première fois pour moi dans la ville des lumières… en effet alors que j’allais commencer mon nouveau travail, je n’avais pas trop le choix que de vivre sur Paris, seulement voil vous connaissez le problème : sans 3 feuilles de salaire il est impossible de louer quoi que ce soit sur Paris, même si vous êtes en CDI…. alors j’ai commencé à chercher de droite à gauche, de dormir tant tôt chez un ami, tantôt chez un autre….

jusqu’à ce que l’un d’entre eux me présente qqun, et pas n’importe qui puisqu’il s’agit d’un prince, enfin un des descendant de notre empereur…sisi, il accepta de me louer au black un studio…. enfin une chambre au 6ème étage d’un hotel particulier dans le 16ème arrondissement. la chambre plutôt rudimentaire arborait un confort très luxueu pour ce type de logement : des toilettes et une douche individuelle…. bon ok c’était pas le top, mais ils avaient le mérite d’exister…. et pendant 7 mois j’eu le plaisir de vivre dans cette espèce de chambre…. et les voisins? bah j’en ais pas vu ou eu beaucoup….

D’abord il y avait mes voisines philippines, 2 soeurs impossible à dicernée l’une de l’autre, toutes les 2 faisaient des ménages, impossible de savoir où, peut être dans l’immeuble même? en tout cas elles avaient pris un vol pour Paris version simple c’est sur!

me gratifiant d’un timide bonjour quand elles me croisaient, leur chambre d’une taille semblable à la mienne semblait abriter une bonne famille entière, j’avais une espèce d’étudiante au bout de l’étage qui avait fait blinder sa porte… mais bon pas d’inquiétude personne n’allait la forcer pour lui voler sa vertue.

Pour finir j’ai eu un autre voisin qui était gardien d’immeuble! mais lui ne travaillait pas dans le mien…. notre première rencontre fût des plus épique très dernier exilé’s style : en plein soir d’été alors que je travaillais uniquement à la lumière de mon ordinateur portable j’entendis le clac de mon compteur d’electricité : je m’aperçois alors que le courant est coupé…. dans la pénombre et la chaleur de l’été la fenêtre ouverte je hume de la fumée…. “super y a un truc qui crâme” mais de là où se trouve ma fenêtre impossible de voir autre chose que le faisceau lumineux de la tour eiffel.

je descend dans le couloir… pas de lumière non plus, il n’y a plus de courant dans l’immeuble, je me retrouve au pied de l’ascenceur et là un type sort d’une chambre refaite à neuf…. c’était le fameux gardien d’immeuble…. la fumée se faisan de plus en plus pressante on décide de descendre voir ce qui se passe…. l’immeuble semblait désert et les portes étaient toutes ouvertes….

Une fois dehors il n’était pas compliqué de deviner où étaient les gens puisqu’ils étaient en train d’admirer le feu de joie que faisait la clinique de chirurgie esthétique d’en face les pompiers se débattaient contre le feu, on s’est contenté de s’asseoir sur le trottoire voir le spectacle pendant qques minutes, puis tout le monde est retourné à ses occupations…. le courant est revenu plus tard danns la soirée…. bref vivre à Paris, c’est toujours plus risqué que de prendre son billet dans un comparateur de vol

ça c’est pour vivre dans 9m² dans une pièce tellement petite que le lit est construit sur mesure et que ton matelas est juste une plaque de mousse jaune… qui a dit que le Japon était hardcore?

This entry was posted in France, Paris. Bookmark the permalink.